Clow'Nez ma vie !

"Comment en suis-je venue au clown ?"

C'est une question qui revient de plus en plus souvent ! Comme je vais faire un stage clown professionnel dans quelques jours et passer un cap j'ai bien envie de vous révéler mon parcours...
J'ai mis le Nez dedans en 2014, c'était pour en finir avec l'étiquette de timide qui me collait à la peau depuis l'enfance, pour faire cesser mon manque de confiance en moi, aussi car je m'ennuyais et que je ne voulais pas devenir une adulte triste à mourir. J'avais besoin de rire !
J'ai eu la chance d'être élevée dans une famille où l'on riait beaucoup, presque tout le temps et de tout. J'ai appris l'autodérision : rire de soi et non des autres. Je n'étais pourtant pas du tout prédestinée à être devant un public ! Mes première fois sur scène en école primaire étaient plutôt traumatisantes. Quand on est timide c'est terrible de devoir s'exprimer devant une foule !
Adolescente j'avais beaucoup d'humour et j'aimais amuser la galerie mais je restais très discrète. Puis la vie m'a amenée à devenir très sérieuse, trop sérieuse et même triste ! Le contexte et les gens fréquentés y étaient pour beaucoup ! Une fois libérée, délivrée... Je me suis retrouvée avec ma fantaisie et je me suis lancée dans le livre pour enfants et puis comme j'en avais un d'enfant et que j'en gardais à mon domicile, j'ai renoué avec la spontanéité !
Après avoir fait les livres, on m'a demandé de les conter seulement c'était difficile de parler devant des gens, de me mettre en avant et puis les salons du livre ce n'était pas simple non plus ! J'ai eu envie de me sentir plus à l'aise. Je me suis dit : je vais faire un stage ! Et je ne sais pourquoi ce que j'ai vu en premier c'est un stage clown en Isère chez "Arts, rires, clowns et compagnie" et je n'ai pas réfléchi, je me suis inscrite ! Bon je dois dire que le jour où je suis arrivée au stage je n'en menais pas large ! Et ce jour là fut une révélation. Quelle chance de débuter avec Virginie Stidler, une animatrice bienveillante, avec une méthode formidable qui ne brusque jamais les choses.
La méthode est basée sur le développement personnel, ce n'est pas du clown théâtre, il s'agit de se découvrir et de faire émerger son clown qui a toujours été là, caché par une fausse identité pour être plus conventionnel aux yeux de la société. Il s'agit de vivre les choses ici et maintenant, de ne pas se soucier du passé ni du futur, d'être à l'écoute de ce qu'il se passe sur l'instant, c'est de l'improvisation. Il y a plusieurs sessions pour faire évoluer son clown à son rythme puis d'autres stages avec divers thèmes. Ce n'est pas toujours facile de faire ces stages parfois cela remue les tripes mais cela en vaut la chandelle.
En 2018, j'ai voulu aller faire des stages avec d'autres animateurs, j'ai rencontré plein de gens, j'ai voyagé, j'ai ouvert mon esprit et mon cœur. Ces stages sont un enrichissement énorme. Puis, j'ai osé faire des vidéos et des petits spectacles, me montrer en public. J'ai franchi le pas.
Du 18 au 28 septembre, je fais un stage clown professionnel et j'espère améliorer mes prestations, puis, je vais me former pour devenir animatrice de stages clown. Je vais continuer à faire d'autres stages car le clown est curieux ! J'ai également pris contact avec les nez rouges à Aurillac : il se peut que j'intervienne dans les hôpitaux.
Pour ceux et celles qui se disent : "je ne pourrai jamais faire cela"... et bien dites vous que moi je l'ai fait et ce n'était pas gagné ! Si vous avez envie d'aller mieux, d'être vous-même, de rire, d'aimer la vie : je vous conseille les stages clown ! D'ailleurs ils devraient être remboursés par la sécurité sociale !
Si vous êtes intéressés par ce que je propose en rapport avec le clown et si vous voulez voir mes vidéos (elles sont aussi sur dailymotion et youtube), vous pouvez cliquer ici.
Mon spectacle clowne et kamishibaï est disponible sur clé usb, à l'effigie du petit croco, vous pouvez la commander en cliquant ici.

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter ---> Ici

 

A bientôt !

 

Partagez cette article sur :                                                      Suivez-moi sur Facebook


Écrire commentaire

Commentaires : 0